• Textes Divers


    "Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout." (Colette)

    L'amour n'a pas de visage, pas d'âme, pas de raison. C'est un bateau ivre qui chavire, déversant sa cargaison de sentiments sur un flot déchaîné de pensées confuses, de passions brûlantes, de haines naissantes qui laissent deux êtres complètement ébètés par leurs ardeurs et leurs passions.

    C'est ce sentiment étrange qui fait que l'espace temps n'existe plus et que les autres n'existent plus non plus. On est deux et seulement deux, le monde est là mais juste pour nous. Pour en découvrir les lumières et les saveurs, sans limites. L'amour libère, comme l'alcool, il grise et fait sourire, rire et s'exalter...

    Mais la passion est terriblement destructrice et elle n'est pas, l'Amour, elle est une forme d'amour qui confine à la folie, à l'extrême. Excessive, elle se moque de toute mesure, s'épanche en cris et larmes, elle brûle tout sur son passage, les cœurs, les âmes, les corps...elle peut s'achever jusque dans le sang si les hasards de la vie ou la raison, même fugace, ne viennent y mettre un terme. Mais ce n'est pas, ça, je crois, l'Amour. Cela n'en est qu'un aspect, certes tellement intense qu'il en est inoubliable, mais ce n'est pas celui qui apporte cette paix que l'on recherche tant.

    L'Amour, le vrai semble beaucoup plus simple. Il est sans doute cette volonté de donner à l'autre sans s'oublier soi-même. Un art rare, tout un art ! Comment savoir donner sans penser à ce que cela pourrait nous apporter, car l'humain est ainsi fait qu'il ne donne rien sauf s'il en retire un bienfait quelconque. Non ?

    Et bien c'est peut-être cela aimer. Savoir donner, parce que l'on est soi-même, parce que l'on s'aime soi-même, et que l'on a donc rien à attendre de l'autre, sauf peut-être la même attention dénuée de tout égoïsme.

    Est-ce l'amour, que de ne pas se poser de questions exprimant l'angoisse de la perte ou de la séparation, tant la confiance en lui est infinie ? J'en doute, car alors, qu'est-ce qui nous motive, qu'est-ce qui nous fait avancer, qu'est-ce qui nous fait vibrer ?

    L'amour semble être une éternelle remise en question de soi et de l'autre, comme une quête perpétuelle, un dialogue interminable face à un silence silencieux...
    A ne surtout pas confondre avec le bonheur, tout aussi difficilement accessible mais tellement plus simple lorsqu'on l'atteint enfin, qu'il nous en ferait oublier l'essentiel...

    L'amour serait donc tour à tour bonheur et souffrance, un cercle ou cycle vicieux pris dans un engrenage en spirale.

    "L'amour est la seule chose dont on n'a jamais assez. Et la seule qu'on ne donne pas suffisamment" Henry Millet
    Yahoo!

    3 commentaires

  • Poèmes, citations, pensées



    Hommage aux Femmes
     

    J'ai vu des beautés immenses et délicates
    dîné dans des palais éblouissants de capitales tribales
    et dormi entre le ciel et le sable du Takla Makan

    Je me suis fait l'ambassadeur de rois guerriers
    j'ai rencontré des mongols aux poings effroyables
    et des pêcheurs de perles mi-hommes mi-poissons

    J'ai glissé mes mains sous des voiles interdits
    touché l'intouchable
    et vécu les nuits sublimes du cantique des cantiques

    J'ai dompté des chevaux Kirghiz
    franchi le toit du monde et écouté le Dalaï Lama

    J'ai coupé le santal de Mysore
    incisé le pavot d'Anatolie
    et broyé le safran du Madhya Pradesh

    Je me suis enivré dans le jardin de roses du poète Saadi
    j'ai tourné jusq'au vertige avec les derviches de la corne d'or
    et volé comme un aigle avec un vieux shaman à moitié fou

    Je connais l'odeur du suint et du cuir, des palais et des temples
    l'odeur de toutes les épices, l'odeur de tous les aphrodisiaques
    et celle de la peau des femmes et celle de la peau des hommes

    Je suis riche, riche, incomparablement riche de ce que j'ai vécu.

    Poème d'Yves Saint Laurent
    Yahoo!

    3 commentaires